jeudi 14 décembre 2017

EMMANUELLE OLGUIN. Julie est dans un livre documentaire sur les volcans.


"Je n'aime pas la violence. Je préfère rêver à un monde meilleur." 



INTERVIEW DE EMMANUELLE OLGUIN

1. Bonjour, Emmanuelle Olguin, merci de prendre de votre temps pour répondre aux quelques questions de BAZAR COMICS. La première est toute simple, d’où vous vient ce désir d’être auteure : scénariste et dessinatrice ?

Bonjour. Le goût pour le dessin me vient de mon enfance. J'ai toujours aimé dessiner. De plus, j'ai toujours aimé me raconter des histoires. Ma 1ère BD, je l'ai faite quand j'avais une dizaine d'années, jamais terminée. C'était déjà les personnages de Julie et Beau Prince. D'ailleurs, je m'étais fabriqué un cheval de bois que j'avais appelé Beau Prince et j'en avais fabriqué d'autres pour mes frères, ma sœur et mes amis.

Ma première planche de BD

2. A ce que j’ai pu voir, vous avez donc déjà écrit et dessiné deux aventures de Julie et Beau Prince ?

- Comment travaillez-vous ?
Je procède par étape.
La première, c'est d'écrire le scénario pour avoir une histoire qui se tient. Dans le cas du premier tome, "L'île de l'Oiseau de feu", j'ai tout inventé. Dans le cas du 2ème tome, "Entre les pages des Volcans", je me suis bien documentée avant : j'ai lu pas mal de contes et légendes ainsi que des documentaires sur les volcans.
Deuxième étape, je fais le story board, c'est à dire toutes mes pages en qualité brouillon, que je relis plusieurs fois et que je fais relire à mon entourage.
Dernière étape, je fais les planches définitives : d'abord le crayonné grossier, puis le crayonné fin, puis l'encrage et enfin la peinture, à la gouache, en commençant toujours par le fond et en finissant par les personnages. Il me faut environ une vingtaine de jours pour faire une page.

- Connaissez-vous l’épreuve de la page blanche ?
Non. J'ai beaucoup plus d'idées que de temps pour les réaliser. Et les idées me viennent lorsque je fais autre chose : lorsque je fais du jogging, du vélo, du repassage ou lorsque je suis dans ma voiture par exemple. Je travaille en ce moment sur le 3ème tome (fin prévue courant 2020) et le scénario du 4ème tome est fait, écrit par mon 2ème fils, Olivier. J'ai aussi des idées pour faire une BD humoristique mais je ne sais pas si j'aurai le temps de la faire un jour.

- Où travaillez-vous ?
Chez moi, le mercredi et le week-end.

- Aimez-vous vous votre travail et en vivez-vous ?
Créer des BD est un loisir pour moi, que je fais pendant mon temps libre. Je suis amateure et autodidacte. Je n'en vis pas. Je travaille comme comptable à temps partiel pour vivre.


3. Que pouvez-vous nous dire sur la première BD : L'ÎLE DE L'OISEAU DE FEU ?
La maman de Julie est gravement malade. Julie décide d'aller dans un livre de contes de fées chercher un remède magique "le nectar de la fleur de merveille" pour la guérir. Elle n'a que 3 jours pour réussir et doit faire preuve d'astuce et de générosité. C'est dans ce 1er tome qu'elle se découvre le pouvoir de rentrer dans les livres et qu'elle découvre que son cheval de bois Beau Prince devient un vrai cheval lorsqu'il l'accompagne.

4. Qualifieriez-vous votre style de dessin comme « ligne claire » ?
Non, je ne crois pas.

5. Vos bandes dessinées s’adressent aux enfants, pourquoi ce choix ?
Les enfants sont un public formidable. Ils sont tellement spontanés. Et lorsqu'ils aiment un livre, ils vont le lire 5, 10, 20 fois sans se lasser.

6. Parlez-nous un peu de Julie, y a-t-il un peu de vous dans cette petite aventurière ?
Peut-être, oui. Lorsque j'étais petite, j'avais un cheval de bois qui s'appelait Beau Prince. Et puis, Julie est généreuse et a beaucoup d'imagination, comme moi.

7. Et Beau Prince ? Mon fils m’a fait la remarque qu’il ressemblait au cheval de Yakari.
C'est marrant ça. Mon père trouvait qu'il ressemblait plutôt à Jolly Jumper, le cheval de Lucky Luke.


8. Pour « ENTRE LES PAGES DES VOLCANS » comment vous est venue l’idée d’écrire cette histoire ?
Après avoir terminé "L'île de l'Oiseau de feu", j'avais envie que Julie visite un livre documentaire. Un livre sur les volcans, avec une coulée de lave qui emporte la porte magique, ça s'y prêtait bien.

9. Est-ce que le concept aventure et découverte ou enseignement, vous allez le continuer  ou envisagez-vous d’autres aventures pour Julie et Beau Prince ?
Le 3ème tome, ce sera aussi un peu documentaire (sur les dinosaures) mais davantage fiction. Le 4ème tome (sur les pirates) sera encore plus fiction. J'aime varier.

10. Pensez-vous que la bande dessinée puisse faire passer un message durable ?
La bande dessinée est un art. Elle peut donc servir de support à n'importe quel message.

11. Est-ce son but en fait ? N’est-ce pas plutôt le but de distraire ?
Les deux. Elle peut divertir, créer de l'émotion, faire passer un message.

12. Avez-vous des retours concernant les aventures et découvertes de Julie ?
Oui, comme je le disais plus haut, certains enfants ont aimé et ont lu et relu plusieurs fois les BD, ce qui m'a fait très plaisir. Il y en a même qui m'ont dit attendre avec impatience les 3e et 4e tomes.

13. Comment voyez-vous Julie évoluer dans l’avenir ? Va-t-elle éternellement rester une petite fille ?
Oui. Je n'ai pas l'intention de la faire grandir. Cela lui ferait perdre de la magie.

Extrait de "L'île de l'oiseau de feu"

14. J’ai lu ceci concernant « L’île de l’oiseau de feu » : Poésie, amitié, imagination, gentillesse, beauté des sentiments... sont au rendez-vous... et plus haut : pas de méchants. Est-ce important pour vous de raconter des histoires sans violence ?
Je n'aime pas la violence. Je préfère rêver à un monde meilleur.

Extrait de "Entre les pages des volcans"

15. Je ne veux pas faire de spoiler, mais, les légendes, comme celle du colibri, que les lecteurs découvriront, sont-elles pour vous importantes ? Si oui, pour quelle raison ?
Elles vont bien dans l'histoire. La légende du colibri permet de présenter le personnage qui sera le guide de Julie dans la première partie du livre.

16. Pourquoi parlez-vous des dieux et déesses et non du Créateur dans votre histoire ?
Julie est dans un livre documentaire sur les volcans. Or, dans ce genre de livres, ce sont plutôt des dieux et des déesses qu'on trouve, aux côtés des sciences. Et puis les mythologies du monde entier sont très riches en histoires.

17. On va parler de deux de ces personnages de légende : en quelques mots que diriez-vous sur la déesse Pelée et sur Neige ?
La déesse Pelée est la célèbre déesse hawaïenne du feu. Neige est l'un des personnages d'une légende canadienne qui tente d'expliquer l'origine des éléments (soleil, vent, volcan, arc-en-ciel, neige) et du rythme des saisons.

18. L’origine de l’Arc-en-Ciel est plutôt surprenante.
Je n'ai pas inventée cette légende, elle existe vraiment. Je l'ai juste utilisée pour les besoins de mon histoire.

19. Beau Prince est un personnage touchant, comment vous est venu à l’idée de créer ce personnage ?
Je vous l'ai dit plus haut. Il vient de mon enfance.

20 . Est-ce important d’écrire pour une cause et de sensibiliser les enfants ?
Je ne sais pas. J'écris aussi pour me faire plaisir. Tant mieux si ça plaît aussi aux enfants et si ça peut leur apporter quelque-chose.

21. La présence de l’Arc-en-Ciel comme porte me fait penser aux Bisounours, est-ce que l’idée vient de là, ou vraiment de la légende ?
Je ne connais pas les Bisounours. L'arc-en-ciel vient de la légende mais ce n'est pas lui la porte. Il est plutôt le chemin qui permet de s'approcher de la porte.

22. C’est aussi la théorie du Nouvel Age, le saviez-vous ?
Non

23. Il est étonnant que cet Arc-en-Ciel qui pourtant est un symbole précis se retrouve partout où chacun l’exprime comme il le perçoit, vous le percevez donc ainsi, comme une porte ?
Dans mon histoire, l'Arc-en-ciel n'est pas la porte mais le chemin qui mène à la porte.



24. Emmanuelle Olguin, que lisez-vous ces jours ?
Des BD et des contes.

25. Quel(le) est l’auteur(e) à ne pas manquer en :

- Bande dessinée :

«- Littérature :

26 . Quel film vous a le plus marqué ?

- Le film incontournable ?

- Le réalisateur ou la réalisatrice ?

- L’acteur ou l’actrice ?

27. Qu’écoutez-vous en ce moment ?

28. Quels sont vos goûts musicaux ?

- l’album incontournable ?

- Le (la) chanteur (teuse) ?

- Le (la) musicien(ne) ?

Si vous le permettez, je vais répondre à toutes ces questions en une seule fois. Je n'ai pas vraiment de goûts précis. J'aime les histoires soit amusantes, soit émouvantes (ou les deux). Pour moi l'art est à la fois quelque-chose de beau et capable de créer de l'émotion.
En vrac, je vais vous donner quelques noms d'œuvres et/ou d'auteurs que j'aime bien, dans divers domaines :
Œuvres : Astérix, Yakari, Blake et Mortimer, Louca, les Schtroumfs (BD), Avatar, Les Intouchables, les Choristes, les Visiteurs, la Mélodie du Bonheur (Cinéma)
Artistes : Isabelle Dethan (BD), Isabelle Allende, Victor Hugo (écrivains), Lydie Godbillon, Salvador Dali (peintres), Ennio Morricone, Jean-Jacques Goldman (musiciens).



JEAN-JACQUES GOLDMAN

29. Quel est votre plus grand désir ?

Dans le domaine de la BD : que les enfants aiment mes BD et qu'ils en redemandent.
Pour le reste, c'est personnel.

30. Qu’est-ce que vous aimez ?

L'art, la nature, le sport, la famille

31. Qu’est-ce que vous n’aimez pas ?

La violence, la jalousie, l'hypocrisie.

32. Le petit jeu qui termine notre interview. Tous les artistes doivent y participer. Alors en deux mots ;

Julie : mon héroïne préférée

Hergé : Tintin et Milou

Angoulème : le festival de la BD

Les femmes dans la bande dessinée : encore peu représentées

La bande dessinée en France : toute une culture



Notre interview est terminée, vous pouvez conclure. Dites ce que vous voulez. Et merci encore pour votre gentillesse.

Je suis ravie de m'être lancée dans cette aventure, celle de créer des bandes dessinées.
Complètement autodidacte, j'ai quand même eu la chance de rencontrer des dessinateurs de BD professionnels qui m'ont donné quelques conseils.
J'ai surmonté la déception de n'avoir pas trouvé d'éditeur. Pour le 1er tome, je suis passée par un site d'autoédition en ligne (thebookedition.com) et pour le 2ème tome, je me suis "professionnalisée", en allant chercher les conseils d'un éditeur pour l'impression, la commercialisation et la promotion de mon livre. J'ai aussi créé un site internet dans lequel je présente mes BD et les différents aspects de mon projet : https://www.cobeditions-jeunesse.fr/ 

L'important, c'est, d'abord, se faire plaisir, ensuite faire preuve de patience, de persévérance et ne pas se décourager. 


Ichigo Samuru

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

SGGS COMICS

https://www.instagram.com/sggscomics/ https://www.facebook.com/Smashing-Graphics-Comics-1140339619360033/

BAZAR COMICS VOUS ACCUEILLE